lundi 12 octobre

Tout à l'horizontal

Nos envies, nos amours, nos héros... (Bashung) Prendre une décision. Aller voir quelqu'un, le dire, guérir et peut-être perdre ce que je suis, ce fil barbelé qui m'enserre le cœur mordant comme loup affamé et déchirant comme un pleur d'enfant. Ou encore garder ça, des années en voyant s'éloigner les témoins, vagues lumières de ma douleur... Ami qui vieillit, ami fidèle de toujours, reste, reste. Reste que serais-je sans toi? Garder ça pour moi, secret de béton au fond des abimes de mon âme. Au fond de... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 28 septembre

Fantine

Tête: Si je garde le contrôle de mes émotions, il n'aura pas peur. S'il n'a pas peur, il restera. S'il reste, ça ira. Je crois. Coeur: Je peine à réprimer les assaults de peine et de joie qui m'assaille et m'assiège. Toujours par petits coups réguliers. Battements. Complique, complique mais renature mes sentiments. S'il voyait, il comprendrait. Mais à quel prix. Tripes: Des maux, un mal(e) surtout qui me hantent. Balafre bafouée d'une enfance envolée au prix de la confiance abusive abusée. S'il savait... Ses peurs... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 25 septembre

Les aigles ne volent pas avec les pigeons

Bonjour Lecteur, Alors, spécialement pour toi, aujourd'hui j'ai testé: LA GRIPPE! Si, si. Sauf que moi, je ne suis pas une de ces petites natures qui agonisent avec une petite gripounette, nan, nan. Moi Lecteur, j'ai tellement même pas peur que non seulement j'ai choppé une grippe mais j'ai dit "mets une sinusite et une pharyngite avec ça, fieu!" . Ca t'em(t'en?)bouche un coin, hein?! Je sais, même malade, j'ai trop la classe. En plus j'suis altruiste comme fille, j'ai touuuuut partagé mes microbes avec le... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 14 septembre

Looking Out

Voilà, ça y est, je suis en 2ème. C'est limite incroyable Lecteur. Moi, j'ai réussi à réussir une première année dans l'enseignement supérieur. A croire que j'ai envie de devenir adulte et de commencer sérieusement ma vie. Et pourtant, c'était tellement plus facile avant. Tout était tellement plus facile, moins stressant. J'y pense beaucoup, ça me grignote un peu cette nostalgie, cette impression de ne pas encore avoir assez profité, de ne pas encore avoir tout vécu ce qui était à vivre. Et paradoxalement, ces chances qui... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 30 août

Man in the mirror

My dear, my sweet twinee is away. Ca craint du boudin. Il est parti en vacances sans moi, loin dans un pays chaud pour chasser la biatch. Et ses mauvaises pensées. Ceci dit il a bien raison. Personellement, depuis que le Lémurien est entré dans ma vie je ne suis plus qu'une énorme guimauve rose qui chantonne et sourit, bêtement. Je ne suis donc plus une compagne de funattitude pour la meute de célibataires, ou d'encouples-infidèles qui me sert d'amis. Puis faut bien avouer que ces vacances là ne me faisaient aucunement envie.... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 27 août

...Qui a perdu son chat...

Ah Lecteur, je viens de me rendre compte d'une erreur-horreur... Je ne t'ai pas encore parlé de la Mère Michèle, ma madre alors qualificatifs vite fait: patiente, autruche, compréhensive, soupe au lait, chamallow, mère célibataire, lunatique, ne sait pas tenir un secret mais hyper à l'écoute, méritante, courageuse, trouillarde, belle, paniquée, aimante, protectrice, angoissée, automatique, dépressive, gaie, naive, intelligente, apeurée et sans limites. Bon ça c'est vite fait et peut être pas très juste mais il y a un mot qui... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 27 août

Sweet Sweet

Suite aux commentaires désobligeants mais surtout hyper réalistes de mon eviltwin je me vois dans l'obligation de mettre les points sur les "i". OUI. J'avoue tout: je suis ultra gniangnian et j 'ai du mal de l'assumer. Pour reprendre les mots de mon twin, je suis soi disant "ultragore en couple"... Tout ça parce que j'ai inventé un mot ridicule et niais pour qualifier comment je kiffe le Lémurien. Ceci dit c'est vrai j'ai du verser dans la guimauve ces derniers temps...Même que j'ai dessiné un petit lutin,... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 16 août

A l'arrière des berlines

Des évènements incroyables qui se suivent mais ne se ressemblent pas. Des humeurs antagonistes me déchirent le coeur, si bien que je finis anesthésiée, étouffée dans mes trop-pleins de bonheurs, mes trop-pleins de peines. Comme si le chaud et le froid me battaient les joues, me battaient le coeur, me battaient l'âme. Trop de poids sur les frêles épaules de ma maturité si neuve, trop de sensations dans la naïveté de mon ventre réssucité depuis peu. Mal aux omoplates comme si mon aile voulait se déplier mais un sourire liquide... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 11 août

Wanna Be Startin' Somethin'

Taraudée par mes nombreux élans et autres fluctuations sentimentales, j'avais presque oublié l'essentiel: j'ai un entourage formidable! Regarde, là j'étais chocolat et violette, sautant d'une pâquerette à l'autre, déambulant comme une libellulle suivant les méandres d'un fleuve. Pitoyable? Oui, voilà je cherchais le mot. 'Fin soit, j'étais donc tout occupée à me regarder le nombril en me languissant d'un éventuel et hypothétique rendez-vous avec Le Lémurien, je suis là, je geins parce que je n'ai pas de nouvelles de l'animal... Et... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 30 juillet

Gonna make it all right

Bonsoir Lecteur, Oui, je suis revenue à la technologie. Mon absence s'explique purement et simplement par deux raisons. N°1 J'ai perdu mon artiste préféré alors à part écrire des trucs extrêmement bateaux et très niais j'étais pas capable de grand chose. N°2 J'ai travaillé, telle une esclave. J'étais tellement mate en rentrant chez moi le soir que bon mon cerveau lobotomisé à coups de talons et de tubes de cirages ne parvenait plus à aligner quelques mots afin de former des phrases dignes d'un quelconque intérêt. ... [Lire la suite]
Posté par Marie-Antoinette à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]